Le MAQ est un organisme féministe au sens où il reconnait que l’allaitement est un geste typiquement posé par des femmes, bien qu’il puisse être posé par des personnes qui ne s’identifient pas au genre féminin. Toutefois, chaque individu doit être libre de définir cette féminité à sa manière.

Le MAQ reconnait qu’allaiter va au-delà de nourrir son enfant. C’est un geste social posé dans un contexte de pressions et de discriminations multiples, lesquelles peuvent être accentuées lors de la période périnatale. De plus, l’allaitement peut être utilisé en tant que geste politique au sens de réappropriation du corps de la femme et d’autonomisation.

Le MAQ reconnait qu’à la base, toutes les personnes ne sont pas outillées également face à l’allaitement et à sa place dans la société. De fait, l’allaitement ne devrait jamais nuire à qui ce soit en matière d’isolement ou être une barrière à une pleine participation sociétale. Dans cette perspective, il est essentiel de créer une culture favorable aux femmes qui désirent allaiter, et ce, tout en respectant et en valorisant les réalités personnelles et les différences culturelles. Soutenir les femmes qui allaitent est fondamental pour le bienêtre des femmes, des familles et de la société.

Le MAQ reconnait que l’allaitement est une décision qui revient à la personne qui pose le geste. Cependant, malgré son caractère universel et personnel, mettre en place des environnements favorables à l’allaitement est une responsabilité de société qui incombe à chaque organisation et à chaque individu. L’allaitement est une composante fondamentale du bien commun. Le soutien des femmes qui allaitent par la société en général est crucial dans la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes.

Télécharger au format PDF Découvrez les autres valeurs du MAQ

Merci de partager! _Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin