Les lois destinées à protéger l’allaitement sont insuffisantes dans la plupart des pays

Communiqué de presse conjoint OMS/UNICEF/IBFAN

Un nouveau rapport publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et le Réseau international des groupes d'action pour l'alimentation infantile (IBFAN) fait un état des lieux des lois nationales destinées à protéger et à encourager l’allaitement.

Sur les 194 pays analysés dans le rapport, 135 disposent d’une forme d’instrument juridique liée au Code international de commercialisation des substituts du lait maternel et aux résolutions qui en découlent adoptées ultérieurement par l’Assemblée mondiale de la Santé (le Code). Cela représente une hausse par rapport aux 103 de 2011, l’année de la dernière analyse de l’OMS. Néanmoins, seulement 39 pays ont des lois intégrant l’ensemble des dispositions du Code, une légère augmentation par rapport à 37 en 2011.

Lire la suite

Merci de partager! _Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin