Édition spéciale du Lancet sur l’allaitement maternel

Contenu de la série

Deux articles scientifiques qui font un sommaire des nombreux articles publiés au cours des derniers 30 ans sur les points suivants :

  • L’allaitement maternel au 21e siècle : épidémiologie, mécanismes, et effet permanent
  • Pourquoi investir, et ce qu’il faudra faire pour améliorer les pratiques d’allaitement

Un éditorial :

  • L’allaitement : devenir la nouvelle norme

Deux documents de réflexion :

  • Pleins feux sur les préparations pour nourrissons : une action coordonnée mondiale nécessaire
  • L’allaitement maternel : un investissement intelligent en l’être humain et l’économie

Les grandes conclusions

Les gouvernements de tous les pays doivent investir massivement dans le soutien des femmes qui allaitent et dans la protection de l’allaitement
les gouvernements devraient agir pour encadrer et réglementer les activités des fabricants de préparations commerciales pour nourrissons afin de protéger l’allaitement (le message n’est pas destiné aux femmes, mais bien aux gouvernements).

Pour vous procurer les textes complets en anglais : Cliquez ici! (payant)

Résumé

Vu le développement important de la recherche et les découvertes sur l’allaitement au cours des trois dernières décennies, nous sommes maintenant en mesure de nous prononcer sur les avantages de l’allaitement sur la santé des femmes et des enfants à travers le monde. Les deux articles de cette série décriront les tendances mondiales actuelles et passées de l’allaitement, ses conséquences sur la santé à court et à long terme pour la mère et l’enfant, l’impact d’un investissement dans l’allaitement ainsi que les facteurs déterminants de l’allaitement et l’efficacité de sa promotion.

Éditorial

L’allaitement : devenir la nouvelle norme
(Breastfeeding: achieving the new normal)

- Abrégé -

Le lait maternel rend les gens plus en santé, plus intelligents et plus égaux. Ce sont les conclusions d’une nouvelle série d’articles du Lancet sur l’allaitement maternel. Aussi, la mort de 823 000 enfants et 20 000 mères chaque année pourrait être évitée par l’allaitement universel, sans compter des économies de 300 milliards de dollars américains. La Série confirme les avantages de l’allaitement sur la diminution d’infections, l’augmentation de l’intelligence, la possible protection contre le surpoids et le diabète ainsi que la prévention du cancer chez les mères. La Série représente l’analyse la plus approfondie faite à ce jour des bienfaits de l’allaitement sur la santé et l’économie.

Documents de réflexion

Pleins feux sur les préparations pour nourrissons : une action coordonnée mondiale nécessaire
(Spotligh on infant formula : coordinated global action needed)

- Abrégé -

L’allaitement maternel a souvent été décrit comme étant gratuit. Ce n’est pas le cas. L’allaitement nécessite des investissements pour surmonter les obstacles sociopolitiques qui existent dans de nombreux pays en utilisant les approches et pratiques efficaces décrites dans le deuxième article de la série sur l’allaitement du Lancet. Comme indiqué dans le premier article de la série, les nourrissons, les enfants et les mères qui n’allaitent pas ont un plus grand risque de mortalité et de morbidité. L’allaitement est meilleur que les substituts de lait maternel du point de vue nutritionnel, immunologique, neurologique, endocrinologique, économique et écologique, et ne nécessite pas de contrôle de la qualité de fabrication, du transport, de l’entreposage, et des mécanismes utilisés pour l’alimentation.

L’allaitement maternel : un investissement intelligent en l’être humain et l’économie
(Breastfeeding: a smart investment in people and in economies)

- Abrégé -

Si l’allaitement n’existait pas déjà, la personne qui l’inventerait aujourd’hui mériterait un double prix Nobel de médecine et d’économie. En effet, si le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour la santé à long terme, il est aussi excellent pour l’économie. L’allaitement maternel est la première protection d’un enfant contre la mort, la maladie et la pauvreté, mais aussi l’investissement le plus durable sur sa capacité physique, cognitive et sociale.

Articles

L’allaitement maternel au 21e siècle : épidémiologie, mécanismes, et effet permanent
(Breastfeeding in the 21st century: epidemiology, mechanisms, and lifelong effect)

- Abrégé -

L’importance de l’allaitement maternel dans les pays à faible revenu et à revenu moyen est bien reconnue, mais le consensus est moins clair quant à son importance dans les pays à revenu élevé. Dans les pays à faible et moyen revenu, seulement 37 % des enfants de moins de 6 mois sont allaités exclusivement au sein. À quelques exceptions près, la durée de l’allaitement est plus courte dans les pays à revenu élevé que dans ceux qui sont plus pauvres. Nos méta-analyses indiquent une protection contre les infections et la malocclusion chez l’enfant, une augmentation de l’intelligence et des réductions probables du surpoids et du diabète. Nous n’avons pas trouvé d’associations avec les allergies comme l’asthme ni avec la pression artérielle ou le cholestérol. Nous avons aussi constaté une augmentation de la carie dentaire lors de périodes d’allaitement plus longues. Pour les femmes qui allaitent, l’allaitement a offert une protection contre le cancer du sein, a espacé les naissances, et a possiblement protégé contre le cancer des ovaires et le diabète de type 2. Élargir l’étendue de l’allaitement maternel à un niveau quasi universel pourrait prévenir 823 000 décès par année chez les enfants de moins de 5 ans et 20 000 décès du cancer du sein par année. Des résultats d’études épidémiologiques et biologiques récentes obtenues au cours de la dernière décennie détaillent les avantages connus de l’allaitement pour les femmes et les enfants, qu’ils soient riches ou pauvres.

Pourquoi investir, et ce qu’il faudra faire pour améliorer les pratiques d’allaitement
(Why invest, and what it will take to improve breastfeeding practices?)

- Abrégé -

En dépit de ses avantages bien établis, l’allaitement n’est plus une norme dans de nombreuses communautés. Les déterminants multifactoriels de l’allaitement maternel ont besoin de soutien à de nombreux niveaux, en passant par l’aspect juridique et politique, mais aussi du point de vue des attitudes et des valeurs sociales, des conditions de travail et d’emploi des femmes et des services de soins de santé pour permettre aux femmes d’allaiter. Lorsque les interventions pertinentes sont faites de manière adéquate, les pratiques d’allaitement réagissent bien et peuvent s’améliorer rapidement. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque les interventions sont implantées simultanément via différents moyens. La commercialisation des substituts de lait maternel a un impact négatif sur l’allaitement : les ventes mondiales en 2014 de 44,8 milliards de dollars américains montrent la concurrence de l’industrie sur l’alimentation du nourrisson. Ne pas allaiter est associé à une intelligence plus faible et des pertes économiques de l’ordre de 302 milliards de dollars par année ou 0,49 % du revenu national brut mondial. L’allaitement maternel offre des avantages à court et à long terme pour les enfants, les femmes et la société sur la santé, l’économie et l’environnement. Afin d’obtenir ces bénéfices, le soutien politique et des investissements financiers sont nécessaires pour protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement maternel.

Merci de partager! _Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin