Déclaration commune de WABA et La Leche League International (LLI) à l’occasion de la Journée mondiale de la Santé

À l'occasion de la Journée mondiale de la Santé (JMS) 2016 : Combattre le diabète.

texte original (en anglais)

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (1)  :

  • En 2014, neuf pour cent des adultes de 18 ans et plus sont atteint de diabète.
  • En 2012, le diabète a causé la mort d’environ 1,5 million de personnes. 80 % de ces décès sont survenus dans des pays à revenu faible et intermédiaire. L’OMS prévoit que le diabète sera la 7e principale cause de décès dans le monde en 2030.

Qu’est-ce que le diabète?

Diabetes Mellitus (terme latin désignant diabète sucré) est une maladie chronique impliquant la façon dont le corps traite et métabolise le sucre. Le sucre fournit l’énergie dont les cellules du corps ont besoin pour fonctionner. L’insuline, une hormone sécrétée par le pancréas, gère le niveau de sucre dans le sang. Les personnes diabétiques sont sujettes aux hausses du niveau de leur sucre sanguin, ce qui peut causer des dommages à de nombreux organes. Le diabète survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou lorsque le corps ne peut l’utiliser correctement.

Types de diabète

Il y a deux formes principales de diabète :

  • Type 1 : Les diabétiques de type 1 ne produisent pas d’insuline et donc ils ont besoin d’injection de celle-ci pour survivre.
  • Type 2 : Les personnes diabétiques de type 2 produisent de l’insuline, mais en quantité insuffisante, ou en font une utilisation incorrecte. Les injections d’insuline sont parfois requises pour les diabétiques de type 2. Ce type de diabète est plus fréquent que le type 1 et est souvent relié à l’obésité et à la sédentarité.

Un troisième type de diabète, le diabète gestationnel, peut survenir durant la grossesse. Les taux de sucre dans le sang sont plus élevés que la normale, mais moins que ceux typiques des autres formes de diabète. Le diabète gestationnel peut apporter des complications durant la grossesse et l’accouchement, et augmente les risques pour la mère de développer un diabète de type 2 par la suite.

Le diabète peut mener à des infarctus, des accidents vasculaires cérébraux, des troubles du système nerveux, de l’insuffisance rénale, la cécité, l’incontinence et des infections. À cause de la sévérité de ces complications, l’amputation des membres inférieurs est fréquente.

Et l’allaitement?

L’allaitement protège la mère et l’enfant d’une foule de maladies, passagères ou chroniques, incluant une réduction du risque de diabète de type 1 et 2 (2, 3, 4).

Allaitement, mères et diabète

Les mères qui allaitent diminuent leurs risques de diabète et cette protection dépend de la durée de l’allaitement, comme pour la plupart des bienfaits de l’allaitement. Plus la mère accumule de mois d’allaitement de ses différents enfants, plus la protection qu’elle est susceptible de recevoir augmente (5).

Diabète gestationnel

Il a été prouvé que les mères ayant souffert de diabète gestationnel et qui allaitent ont moins de risques de développer un diabète de type 2 par la suite. Une étude récente a suivi plus de mille mères ayant reçu un diagnostic de diabète gestationnel à 35 semaines de grossesse ou plus. Le plus haut risque de développer le diabète de type 2 touche majoritairement les femmes qui ont utilisé des préparations commerciales pour nourrissons, suivi par les femmes qui ont pratiqué l’allaitement mixte (5). Le risque était plus bas étant pour les femmes qui allaitaient exclusivement.
Les femmes qui allaitaient plus longtemps (plus de 10 mois) avaient le taux de risque le plus bas parmi les femmes ayant souffert d’un diabète gestationnel. Les conclusions de l’étude sont les suivantes : « L’exclusivité de la lactation et la longue durée de celui-ci sont indépendamment reliées avec de faibles taux d’incidences de diabète sucré après un diabète gestationnel. La lactation pourrait prévenir contre le diabète sucré après un diabète gestationnel. » (5)

Diabète de type 2

Il a été démontré que l’allaitement diminue les risques pour les mères de développer un diabète de type 2. Les études révèlent :

  • Une étude portant sur 140 000 femmes ménopausées, ayant un historique d’allaitement de plus de 12 mois, a démontré une diminution de risque de souffrir de diabète et d’autres maladies cardiovasculaires associées (6).
  • Une étude portant sur plus de 150 000 femmes a démontré qu’un allaitement de longue durée réduisait les risques d’avoir le diabète de type 2 et que chaque année d’allaitement additionnelle en diminuait les risques de 15 % (7).

Allaitement, enfants et diabète

Les enfants allaités semblent aussi connaitre une diminution de risque d’avoir le diabète.

En 2013, la publication de l’Organisation mondiale de la Santé : “Long-term effects of breastfeeding: A systematic review » concluait : « Les données suggèrent que l’allaitement pourrait avoir un effet protecteur contre le diabète de type 2, particulièrement pour les adolescents. » (8)

Diabète de type 1

La relation entre l’allaitement et la protection contre le diabète de type 1 n’est pas aussi claire que pour ses autres formes. Les études ont donné des résultats mitigés, ce qui peut refléter la façon dont elles ont été produites : la façon dont l’allaitement maternel a été défini, sur le suivi de l’alimentation des années antérieures et autres facteurs. L’OMS déclare, « Il n’y a pas de moyen connu pour prévenir le diabète de type 1 ». (9)

Explications sur le lien entre l’allaitement et la réduction du risque de diabète

Allaiter, c’est la norme biologique – les humains sont conçus pour être allaités, c’est une suite normale de l’accouchement et de la naissance. Alors, comment l’allaitement protège-t-il contre le diabète?

Bien que le mécanisme de cette protection ne soit pas totalement compris, les chercheurs commencent à mieux en comprendre le fonctionnement :

  • Les auteurs ont noté que : « la lactation améliore la métabolisation du glucose » ce qui pourrait expliquer la corrélation entre l’allaitement et la diminution du risque de diabète après un diabète gestationnel (5).
  • L’embonpoint ou l’obésité sont des facteurs de risques majeurs du diabète de type 2. Il y a de plus en plus de preuves que l’allaitement protège contre ces 2 facteurs, ce qui peut, en retour, diminuer les risques de diabète (4).
  • Le lait maternel contient des acides gras polyinsaturés à longues chaines, ce qui pourrait offrir une protection contre la résistance à l’insuline et le diabète de type 210.
  • Les enfants nourris aux préparations commerciales pour nourrissons ont de plus grandes concentrations d’insuline, ce qui peut empêcher l’enfant de métaboliser correctement l’insuline et peut contribuer au diabète de type 2 (10).

Comme les taux de diabète augmentent à l’échelle mondiale, ainsi que les décès qui en résultent, l’effet potentiellement réducteur que peut avoir l’allaitement ne devrait pas être sous-estimé. Tout comme chaque étude portant sur les effets de l’allaitement sur une maladie ou une condition spécifique, les bénéfices de l’allaitement – et les risques du non-allaitement – dépassent ceux de la maladie étudiée. L’allaitement étant la norme biologique, il aide les nourrissons et les enfants à commencer leur vie comme la nature la prévue.

Pour plus d’informations, veuillez contacter (en anglais) :

Références :

  1. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs312/en/
  2. Long-term consequences of breastfeeding on cholesterol, obesity, systolic blood pressure and type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis. Horta BL, Loret de Mola C, Victora CG. Acta Paediatr. 2015 Dec; 104(467): 30-7.
  3. Breastfeeding and the maternal risk of type 2 diabetes: a systematic review and dose-response meta-analysis of cohort studies. Aune D, Norat T, Romundstad P, and Vatten LJ. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2014 Feb; 24(2): 107-15.
  4. Breastfeeding in the 21st century: epidemiology, mechanisms, and lifelong effect. Victora CG, Bahl R, Barros AJ, et al. Lancet. 2016 Jan 30; 387(10017):475-490.
  5. Lactation and progression to type 2 diabetes mellitus after gestational diabetes mellitus: A Prospective Cohort Study. Gunderson EP, Hurston SR, Ning X, et al. For the Study of women, infant feeding and type 2 Diabetes after GDM pregnancy investigators. Ann Intern Med. 2015 Dec 15; 163(12):889-98.
  6. Duration of lactation and risk factors for maternal cardiovascular disease. Schwarz EB, Ray RM, Stuebe AM, et al. Obstet Gynecol. 2009 May; 113(5): 974–982.
  7. Duration of lactation and incidence of type 2 diabetes. Stuebe AM, Rich-Edwards JW, Willett WC, Manson JE, Michels KB. JAMA. 2005 Nov 23; 294(20):2601-10.
  8. Long-term effects of breastfeeding: A systematic review. Horta BL, Victora CG. World Health Organisation, 2013.
  9. http://www.who.int/features/qa/65/en/
  10. Long-term effects of breastfeeding: A systematic review. Horta BL, Victora CG. World Health Organisation, 2013.

Traduction libre par le Mouvement allaitement du Québec - Avril 2016

Merci de partager! _Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin