Dans le monde, 77 millions de nouveau-nés ne sont pas allaités durant la première heure de leur vie

 

Un communiqué de presse de l’UNICEF pour le lancement de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel (du 1er au 7 octobre en Amérique du Nord et du 1er au 7 aout dans le reste du monde).

Retarder le début de l’allaitement augmente de 80 % le risque de décès des nourrissons.

«Faire trop attendre les nouveau-nés pour le premier contact avec leur mère hors de l’utérus diminue les chances de survie des nourrissons, limite la production de lait maternel et réduit les chances d’un allaitement exclusif», explique France Bégin, Conseillère pour la nutrition à l’UNICEF. «Si tous les bébés étaient alimentés avec rien d’autre que du lait maternel à partir de l’instant où ils naissent jusqu’à l’âge de six mois, plus de 800 000 vies seraient sauvées chaque année.»

Merci de partager! _Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin