Comité formation

Assurer une harmonisation des compétences minimales en allaitement de toutes les professionnelles de la santé de la province, et ce, à travers le contenu de base de leur programme de formation.

Contexte

Depuis plusieurs années, de nombreux acteurs en allaitement, tant localement que globalement (y compris l’OMS et l’UNICEF) dénoncent le manque de formation des professionnelles de la santé. Ce manque de formation entraîne des conséquences négatives sur les expériences d’allaitement des femmes suite au peu de cohérence dans les messages qu’elles reçoivent et à l’insuffisance de soutien concret et approprié. Il contribue ainsi au faible taux d’allaitement dans la population de même qu’au faible taux d’adhésion aux recommandations en vigueur. Par exemple, alors qu’en 2005-2006 environ 85 % des mères québécoises amorçaient l’allaitement à la naissance, seules la moitié d’entre elles allaitaient de façon exclusive à leur sortie du lieu de naissance.  Une forte proportion de celles qui abandonnent le font en raison de situations qui pourraient leur être évitées par de meilleures pratiques professionnelles. Ceci se produit suite au manque de formation initiale de nos professionnelles de la santé en matière d’allaitement. Or cette formation est particulièrement importante étant donné leur grande influence dans l’adoption de pratiques professionnelles fondées sur les données probantes.

De plus, les nouveaux critères d’agrément Canada pour les hôpitaux comprennent, depuis septembre 2012, plusieurs éléments de l’Initiative des amis des Bébés (IAB). Une formation adéquate des professionnelles de la santé est essentielle à l’intégration réussie de ces conditions dans les hôpitaux.


Stratégie

Dès ses débuts le comité a décidé de concentrer ses travaux sur la formation de base des professionnel-le-s de la santé, plutôt que sur la formation continue, et ce en ciblant initialement médecins, infirmières, sages-femmes, nutritionnistes, dentistes, pharmaciennes, chiropraticiennes. Le comité a aussi décidé de privilégier une méthode de travail visant à créer un climat incitatif pour y arriver et à offrir du soutien aux diverses institutions intéressées. Il reconnaît qu’il s’agit d’un travail de longue haleine. En effet, l’arrivée sur le terrain de professionnelles de la santé ayant reçu une formation ciblée sur l’allaitement se produirait, au mieux, une dizaine d’années après l’introduction d’une telle formation dans leur cursus académique (voir la note de bas de page sur l'utilisation du féminin).


Historique

En novembre 2010, lors de la structuration du MAQ, deux comités de projet ont été créés dont le comité formation académique. Le nom de ce comité a été modifié en septembre 2012, « formation académique» étant un anglicisme.


Découvrez les autres comités du MAQ :

Devenez membre

Merci de partager cette page! Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone